Palomar Raquel Silva | En tournée

Palomar

Théâtre de papier - Jeune public - 1h

Trois petites formes intimistes de théâtre de papier pour raconter les aventures et mésaventures de Monsieur Palomar, l’extravagant personnage du livre d’Italo Calvino.

Mise en scène Raquel Silva | Cie Pensée Visible
Production déléguée Manège Maubeuge

Dates de tournée

Saison 22-23


24 mai 2023
Festival Montemor o Novo, Portugal

Saison 23-24


8, 9 et 10 novembre 2023
Maison Internationale des Arts de la Marionnette (MIAM), Montréal (Canada)

 Saisons passées

Du 7 au 9 octobre 2016
Théâtre Mouffetard, Festival Scènes ouvertes à l’insolite, Paris (75)

12 et 13 novembre 2016
Teatro Dell’Orologio, Rome (Italie)
suivi d’une tournée dans les lycées du 15 au 23 novembre, Rome (Italie)

11 mars 2017
Festival Marto, Nuit de la marionnette, Clamart (92)

Du 28 au 30 avril 2017
Le Jardin Parallèle, Festival Orbis Pictus, Reims (51)

Du 30 juin au 2 juillet 2017
Le Manège Maubeuge, scène nationale, Maubeuge (59)

Du 7 au 30 juillet 2017
Théâtre Isle 80, Festival OFF, Avignon (84)

21 octobre 2017
Festival ELFE, Éclaibes (59)

15 novembre 2017
Festival Petites formes mouvantes et émouvantes, Meung-sur-Loire (45)

17 et 18 novembre 2017
Théâtre des 4 Saisons, Gradignan (33)
5 avril 2018
Festival Domina Domna, Bergame (Italie)

11 décembre 2019
Médiathèque Pierre Briatte, Aulnoye-Aymeries (59)

12 décembre 2019
Lycée André Lurçat, Maubeuge (59)

6 mars 2020
MusVerre, Musée du Département du Nord, Sars-Poteries (59)

8 et 9 octobre 2021
Théâtre aux Mains nues, Paris (75)

30 septembre et 1er octobre 2022
Puppet Night Fever, Théâtre Halles Roublot, Fontenay-sous-Bois (94)

15 octobre 2022
MFEST, Tas de Sables Ches Panses Vertes, Amiens (80)

17 octobre 2022
Institut Culturel Italien, Paris (75)

 Production & distribution

« Un homme se met en marche pour atteindre pas à pas la sagesse. Il n’est pas encore arrivé.  » C’est avec ces quelques mots qu’Italo Calvino résume les aventures et mésaventures de Monsieur Palomar, l’extravagant protagoniste de son recueil. Dans ces trois adaptations en théâtre de papier du Sein nu, du Gorille albinos et de L’Univers comme miroir, la finesse des images réalisées par Alessandra Solimene s’associe à l’exquise prose de l’écrivain italien. Une histoire par soir à découvrir pendant trois soirs : un voyage poétique et drôle qui commence par l’oeil et pénètre progressivement jusqu’au plus profond de l’esprit !

Distribution Texte Italo Calvino Mise en scène Raquel Silva Dessins et scénographie Alessandra Solimene Musique et dessin du son Daniela Cattivelli Lumière Marco Giusti Regard extérieur Elisabetta Scarin Interpretation, manipulation et construction Alessandra Solimene et Raquel Silva Construction du théâtre Alek Favaretto

Production Compagnie Pensée Visible
Production déléguée Manège Maubeuge - scène nationale transfrontalière

Production Association Pagaille, Fattore K, Pensée Visible
Soutiens Espace Périphérique, (Mairie de Paris – Parc de la Villette), Théâtre aux Mains Nues - Lieu compagnonnage marionnette en Île-de-France, Association Arcades et Cie à Paris, Théâtre Isle 80 à Avignon.

 En savoir plus sur Raquel Silva

On la connaît pour son travail avec Giorgio Barberio Corsetti, elle développe aussi ses projets personnels, où la précision et la poésie du théâtre d’objets viennent éclairer des sujets complexes.

L’objet, c’est l’opportunité du détail, qui me plaît beaucoup.

Son parcours Elle commence par étudier la philosophie, mais a besoin d’utiliser son corps, et s’inscrit dans une école d’interprètes à Porto, sa ville. « C’était une approche assez naïve. La question de la mise en scène est arrivée plus tard.  »

Giorgio Barberio Corsetti Depuis presque 25 ans, Raquel Silva est l’assistante du grand metteur en scène italien, qu’elle rencontre en 1997 alors qu’elle est encore étudiante. « Et depuis, on n’a jamais arrêté de travailler ensemble. » Avec lui, elle travaille à de grandes formes, pour le théâtre, l’opéra et le cirque.

Son envol « Quand j’ai commencé à avoir beaucoup d’opinions que je ne voulais pas lâcher, je me suis dit que je n’avais qu’à y aller. » Raquel Silva se forme au théâtre d’objets, de papier et à la marionnette, notamment à l’ENSAM de Charleville-Mézières. Pourquoi l’objet ? « Pour moi, l’image et le corps sont importants, la parole ne me suffit pas. L’objet, c’est l’opportunité du détail, qui me plaît beaucoup. Et puis le travail de la marionnette est très méticuleux, très concret. Si on plie trop la matière, elle casse, et c’est à moi de le comprendre. La relation à l’objet est simple et saine.  »

Son approche De sa formation initiale, elle garde les thématiques de ses spectacles et le goût de comprendre. « Je ne suis spécia­liste en rien, j’ai une approche très simple des choses : si ça me plaît, je m’y penche. J’ai une interrogation, une envie, et je cherche la meilleure façon de la traduire sur scène. »